Comme de nombreux chats de race, les Maine Coon sont touchés par des pathologies liées aux différents croisements réalisés au fil des années. S’ils peuvent être prévenus et soignés pour la plupart, il est important de les connaître pour demander les bons justificatifs de santé au moment de l’adoption de votre chaton. Les éleveurs doivent être en mesure de pouvoir vous rassurer sur la lignée de votre Maine Coon et son état de santé (certificats vétérinaires à l’appui).

Nous rappelons qu’un chat est un être vivant qui nécessite beaucoup d’attentions et de soins. N’adoptez un animal que si vous avez les moyens de subvenir à ses besoins. Ce n’est pas un jouet et il s’agit d’un engagement sur le long-terme.

Les pathologies chez le Maine Coon

Parmi les pathologies surveillées chez les chats de race Maine Coon, on retrouve :

  • La Cardiomyopathie Hypertrophique Féline (CMH) : insuffisance cardiaque qui peut être détectée par un dépistage génétique. Il s’agit d’une maladie qui concernent les chats adultes et malheureusement assez courante chez le Maine Coon. Votre vétérinaire pratiquera des auscultations cardiaques voire des échographies pour suivre l’état de santé de votre chat tout au long de sa vie.
  • L’Anémie Hémolytique : diminution du taux de globules rouges
  • La Dysplasie des hanches : anomalie de développement de l’articulation de la hanche. Les chats de race Maine Coon y sont prédisposés du fait de leur grande taille (source : fiche Maine Coon du site WooPets).

On retrouve aussi des maladies beaucoup plus rares comme :

  • Le déficit en pyruvate kinase (pkdef)
  • L’atrophie musculaire spinale (SMA)

Pour ces deux maladies génétiques, des tests de dépistage existent et sont fortement recommandés chez les éleveurs. Un éleveur sérieux sera en mesure de vous fournir les tests et radios lors de l’adoption de votre chaton.

Chat adulte Maine Coon prenant le soleil

Prévenir les pathologies

Demander des justificatifs sur l’ascendance de votre chaton

Pour éviter les maladies héréditaires, demandez à votre éleveur des justificatifs de santé des parents et grands-parents de votre chaton. Tous les éleveurs de chatons de race Maine Coon sont en mesure de vous indiquer l’ascendance de votre chaton et les éventuels problèmes de santé connus dans son arbre généalogique.

Vérifiez également l’absence de consanguinité, malheureusement très fréquente dans l’univers des chats de race. La consanguinité peut provoquer des problèmes de santé et des troubles du comportement chez votre chaton. Et si l’éleveur ne peut pas vous fournir ces documents ? Fuyez !

Surveiller son alimentation

Comme chez les humains, la nourriture que vous donnez à votre chat a un impact considérable sur sa santé. On évite donc les croquettes trop riches en blé ou en sucre et on privilégie des croquettes de bonne qualité.

De plus en plus de personnes se mettent à cuisiner eux-mêmes les repas de leur compagnon à quatre pattes pour être sûr d’une composition saine. (si vous avez des retours à partager, nous sommes preneurs !).

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire si votre chat est glouton ou en surpoids. Des légumes comme la courgette par exemple, sont excellents pour nos chats et contiennent beaucoup d’eau ce qui crée un sentiment de satiété. L’aliment incontournable du régime félin !

Chat blanc qui mange ses croquettes

Réaliser les rappels de vaccins

De nombreuses maladies peuvent être prévenues par un vaccin notamment :

  • La panleucopénie (le typhus du chat),
  • Le coryza,
  • La leucose

Si vous voyagez avec votre chat, vous avez l’obligation de le vacciner contre la rage.
Le chaton est vacciné pour la première fois lorsqu’il est sevré, au moment de quitter sa mère. Pensez également à le vermifuger tous les trimestres.

N’oubliez pas les rappels de vaccins, en général une fois par an. Votre chat le vaut bien ! Si vous avez peur d’oublier, parlez-en à votre vétérinaire, de nombreuses cliniques ont maintenant des systèmes d’alerte par e-mail pour les rappels de vaccins.

Éviter de créer un environnement stressant

Tout comme pour les humains, le chat est un animal soumis au stress et ce stress peut avoir des conséquences sur sa santé. Il faut donc veiller à créer un environnement propice à la détente car, on le sait, nos compagnons ont besoin de (beaucoup) de sommeil.

Chat Maine Coon profondément endormi

Quelques conseils pour cela :

  • Favoriser les moments de câlins et de jeux
  • Apprendre à vos enfants à détecter les signes d’agacement de votre chat : queue agitée, oreilles en arrière, grognement, feulement…
  • Eviter les changements trop brutaux
  • Laisser à votre chat le droit de s’isoler ou de se cacher, s’il le fait c’est qu’il en ressent le besoin

La santé de votre chat n’est pas tellement différente de la vôtre. Une alimentation adaptée, de l’exercice, des câlins et des soins adaptés lui permettront de vivre heureux et en bonne santé de nombreuses années !

 

Sources :